the-senthorus-difference-media-header
AccueilActualités et EvénementNote d'expertLa transition énergétique suisse

La transition énergétique suisse

La menace de la cybercriminalité pour les ambitions énergétiques de la Suisse

Le secteur de l'énergie au niveau mondial est au cœur du succès ou de l'échec de notre capacité à faire face à la crise climatique de manière efficace.

Plus précisément, ce secteur se trouve à l'intersection des dynamiques complexes d'un paysage de risques, y compris des technologies exponentielles à rythme rapide, alors qu'il subit une transformation remarquable, motivée par les impératifs de la durabilité et de l'innovation numérique. Cette transformation entraîne également de nouveaux défis, en particulier dans le domaine de la cybersécurité.

Transition et transformation du paysage énergétique - La Suisse continue à faire figure de pionnier

La Suisse, pays mondialement connu pour son utilisation pionnière de l'énergie hydroélectrique, est à l'aube d'une transformation significative de son industrie énergétique.

Avec un plan stratégique visant à déclasser les centrales nucléaires d'ici 2034, elle est prête à s'engager dans une transition accélérée vers des ressources renouvelables supplémentaires telles que l'énergie éolienne et solaire. Cette transition est emblématique de l'engagement de la Suisse en faveur d'un avenir durable et vert.

 

Cependant, parallèlement à ce changement radical du bouquet énergétique, une autre évolution, peut-être tout aussi cruciale, se profile : la numérisation radicale des opérations énergétiques. La modernisation des systèmes existants avec la technologie numérique, l'intégration des dispositifs de l'Internet des objets (IoT) dans le réseau et le déploiement d'analyses avancées pour optimiser la distribution de l'énergie font tous partie de ce voyage numérique. Cette convergence de la transition énergétique et de l'innovation technologique présente un ensemble de défis et d'opportunités uniques.

Comprendre le paysage de la cybermenace

Dans un monde de plus en plus numérique, la dépendance de l'industrie de l'énergie à l'égard des technologies numériques en fait une cible attrayante pour les cyberattaquants. Ces acteurs malveillants emploient diverses tactiques, depuis les attaques sophistiquées en plusieurs étapes jusqu'aux logiciels malveillants spécialement conçus pour cibler les systèmes de contrôle industriels. Les conséquences potentielles de ces cybermenaces ne sont pas négligeables : elles peuvent perturber l'approvisionnement en énergie, causer des dommages physiques aux équipements et entraîner des risques pour la sécurité et l'environnement.

 

Bien que les cyberattaques contre le secteur de l'énergie soient quotidiennes, pour souligner la réalité des impacts massifs qu'elles peuvent avoir, examinons quelques cyberattaques récentes et notoires contre le secteur mondial de l'énergie :

 

  • L'attaque de Colonial Pipeline en mai 2021 a perturbé l'approvisionnement en essence et en kérosène de la côte est des États-Unis. Cette attaque par ransomware, menée par le groupe DarkSide, s'est traduite par le vol de données et le cryptage de fichiers sur le réseau informatique de l'entreprise.
  • L'attaque SolarWinds de décembre 2020 a compromis les réseaux de nombreuses agences gouvernementales et entreprises privées américaines, dont plusieurs dans le secteur de l'énergie. Un acteur sophistiqué parrainé par un État, probablement la Russie, a inséré un code malveillant dans une mise à jour logicielle de SolarWinds, une société de gestion de réseaux.
  • L'attaque de la Kuwait Oil Company en août 2020 a affecté les opérations de la compagnie pétrolière publique. Le groupe de pirates ZeroX a revendiqué l'attaque, affirmant avoir volé 10 téraoctets de données et demandant une rançon de 10 millions de dollars.
  • L'attaque d'Elexon en mai 2020 a visé les systèmes informatiques internes d'Elexon, un acteur clé de la gestion du commerce de l'électricité au Royaume-Uni. Une infection par un ransomware a entraîné le chiffrement des fichiers et des interruptions de communication. Le réseau national et l'approvisionnement en électricité n'ont toutefois pas été affectés.
  • L'attaque Triconex, en août 2017, visait une usine pétrochimique en Arabie saoudite. Le logiciel malveillant Triton a tenté de manipuler les systèmes de sécurité industrielle, pouvant causer de graves dommages physiques. Une erreur technique a permis de déjouer l'attaque, mais elle a mis en évidence le risque d'explosions ou d'incendies majeurs.

Ces incidents soulignent les graves risques de cybersécurité auxquels est confronté le secteur de l'énergie :

L'évolution de la cybersécurité : Les SOC de nouvelle génération à l'avant-garde
 

Face à un paysage de cybermenaces dynamique et évolutif, il est de plus en plus évident que le secteur de la cybersécurité lui-même doit évoluer. Les fournisseurs traditionnels de services de sécurité gérés (MSSP), autrefois suffisants, peinent aujourd'hui à répondre efficacement aux besoins accrus du secteur énergétique suisse en matière de cybersécurité.

 

Ces MSSP traditionnels se caractérisent principalement par des mesures réactives, répondant aux incidents au fur et à mesure qu'ils se produisent. Toutefois, à mesure que les cybermenaces deviennent plus sophistiquées et plus furtives, cette approche s'avère inadéquate. La survie et la prospérité du secteur dépendent de sa capacité à anticiper les menaces, en recherchant activement les vulnérabilités potentielles et en les atténuant avant qu'un incident ne se produise.

 

Les centres d'opérations de sécurité (SOC) de nouvelle génération font leur apparition. Ceux-ci ne sont pas simplement une mise à niveau technologique par rapport à leurs prédécesseurs ; ils représentent un changement fondamental dans la façon d'aborder la cybersécurité. Ils apportent à la table un état d'esprit proactif, déployant des technologies avancées telles que l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique pour prédire et anticiper les cybermenaces. Ce passage à une attitude proactive est essentiel pour le secteur suisse de l'énergie qui entreprend son voyage de transformation.

 

En outre, les SOC de nouvelle génération reconnaissent la nature imbriquée de la sécurité informatique et de la sécurité OT, en fournissant des services intégrés qui mettent en corrélation les événements dans ces domaines traditionnellement distincts. Cette intégration est essentielle pour une compréhension holistique du paysage de la cybersécurité du secteur de l'énergie, facilitant une posture de sécurité complète et efficace.

 

Envisager un avenir sûr et durable
 

Face à ce paysage en évolution, la vision de l'industrie énergétique suisse va au-delà de la durabilité et de la résilience. Il s'agit d'assurer notre rôle intégral dans l'écosystème énergétique européen au sens large, tout en préservant la sécurité et la fiabilité que les utilisateurs et les parties prenantes attendent. Avec une stratégie de sécurité proactive et adaptative en place, le secteur énergétique suisse est prêt à naviguer dans ce paysage complexe et dynamique, tout en assurant un avenir durable et meilleur pour tous.

 

Cette transformation ne concerne pas seulement les réseaux électriques et les sources d'énergie renouvelables ; elle concerne les personnes - les citoyens qui dépendent d'un approvisionnement énergétique fiable, la main-d'œuvre qui maintient les lumières allumées et la prochaine génération qui héritera des fruits de nos efforts. En relevant le défi de la cybersécurité, nous pouvons faire en sorte que notre avenir énergétique collectif ne soit pas seulement durable, mais aussi sûr et résilient.

Contactez notre expert

Juan AVELLAN

Directeur général chez Senthorus

Contactez Juan AVELLAN, notre Directeur général chez Senthorus. Contactez Juan pour découvrir comment il peut vous aider à faire avancer vos initiatives en matière de cybersécurité.